Mauna L'Art de Silence

Mauna – l’art de silence

Dans les ashrams en Europe ou en Inde on encourage au moins une heure de « mauna » par jour. Une heure où on ne parle pas, on n’écoute pas la musique, on ne regarde pas sa page faebook, ses mails ou les clips You Tube. On respecte la qualité et la valeur du silence.

Dans le film Mange, Prie, Aime Julia Roberts arrive dans un ashram en Inde et se trouve face à une femme qui passe un mois en silence. Elle porte un pin's marqué « Silence ». Pour certains ce concept inspire le respect, pour d’autres la peur car tout simplement impossible. Et finalement pourquoi faire ?

Pourquoi rester en silence alors que l'Univers dans lequel nous vivons vibre tellement d’activité, de bruit, de « faire », parler, dire... Des retraites de Vipassana – méditation et retraite en silence pendant une semaine à dix jours voire plus .... – sont de plus en plus populaires parmi les gens à la recherche de « soi ».

Le désir de se reculer de tout car le quotidien devient juste « trop » !

C’est presque comme un droit de passage. Mais faut-il passer par là pour se trouver ? Faut-il se reculer dans les Himalayas, prendre son sac à dos et partir en Thaïlande ou faire le tour du monde pour se retrouver dans toute sa vérité ? Pas forcément.

Mais l’art du silence se respecte et le fait de pouvoir passer juste un peu de temps régulièrement en silence permet un contre équilibre aux bruits et à la réalité parfois dure de la vie. Dans un article paru dans le magazine « Elle » de cet été sur le thème vouloir ralentir sa vie, Frédéric Lenoir, spécialiste des religions, dit « Il ne peut pas y avoir de joie profonde dans l’agitation ».... Il continue « La joie ne peut exister que s’il y a une présence au monde, une attention aux êtres et aux choses. Il ne peut pas y avoir de joie profonde dans l’agitation ? de l’excitation, oui. De la joie non. Les sociétés anciennes n’étaient pas confrontées au problème de la vitesse du mode de vie.

Pourtant, on trouve, dans toutes les religions, un temps consacré à l’inactivité. C’est le shabbat juif, le repos dominical, les moments de prière.....Ces rites rappellent à l’homme qu’il n’existe pas que dans le faire, dans l’agir, mais aussi dans l’être, dans le fait de goûter la présence au monde » Quelle belle idée ! Pas besoin de partir loin ou de se consacrer à une retraite de vipassana mais de s’accorder des instants dans la journée ou

Votre devoir alors ? Pratiquez juste une heure (si cela vous paraît trop faites 20-30 minutes dans un premier temps) de mauna (silence) et écoutez, sentez, sans agir... Hari Om Tat Sat