Professeurs

Geraldine Lethenet

Geraldine Lethenet - Yoga, Danse & Création

Ton amour pour le yoga a commencé quand pour toi?

Si le yoga est un chemin de questionnement sur soi et sur le lien de l’Homme avec le monde, alors mes premiers souvenirs de questionnements sur la conscience remontent à mes 8 ans, j’ai d’ailleurs commencé à tenir un journal de réflexions ´et d’impressions à ce moment-là. Si le yoga est la tradition indienne en tant que telle, alors je l’ai découverte il y a une douzaine d’année et je me suis sentie « chez moi » dans les pratiques, qu’il s’agisse du yoga du corps, de l’étude des textes ou de la recherche de libération des carcans.

Petit rencontre avec Geraldine.....

Tu pratiques des méditations et postures liées au Chamanisme – c’est quoi exactement?

Le chamanisme pour moi est le fait d’être en lien avec l’invisible pour les yeux physiques, donc d’être à l’écoute de ses sens « subtils ». Je crois que nous naissons tous avec ces perceptions, et que d’une culture à l’autre, elles sont soutenues ou enfouies. Qui n’a jamais ressenti une émotion devant un paysage, compris une loi de la vie devant une fleur ou entendu le message d’un oiseau ou d’un arbre ? Pour moi il s’agit ni plus ni moins de « chamanisme ». Je ne suis par contre pas du tout porteuse de la « culture chamanique amérindienne », que je comprends néanmoins. J’aime faire des liens entre les rituels traditionnels et la recherche profonde commune à tous les humains. J’aime proposer à mes élèves de rentrer en contact avec les règnes ou les éléments pour la bonne et simple raison que cela demande au cerveau de se synchroniser sur la fréquence vibratoire de la pierre, l’animal, ou l’élément convoité, et ainsi cela travaille à la plasticité du cerveau. Cette dernière permet de créer des chemins neuronaux nécessaires à sortir des croyances et conditionnements qui font de nous des êtres aliénés et illusionnés! En cela, yoga, chamanisme ou thérapie globale sont des outils servant la même cause : la libération des illusions et la révélation de la beauté de l’être libre !

Ton premier livre « yoga energie alimentation » est sorti chez Anagramme en 2009, qu’est-ce qui t’a inspiré l’écriture de ce livre ? Il représente quoi pour toi ?

J en parle souvent comme mon premier bébé ! ;) Je n’ai pas fait d’études à l’université, mais j’ai l’impression d’être une éternelle étudiante depuis que j’ai commencé à travailler sur mon Etre. Ce premier livre est né d’une rencontre avec Blandine Pouzin qui était à l’époque directrice de collection chez Anagramme, qui avait lu mes récits de voyage. Elle me savait totalement immergée dans ma pratique de yoga, et sur un chemin de recherche de vérité intérieure. Ce livre est né de cette rencontre et ce fut pour moi un an de recherches (et de questionnement sur ma légitimité d’écrire sur le yoga), je me suis entourée d’une équipe de prof plus anciens que moi pour m’appuyer sur eux… Et j’ai fait mon chemin… Ce livre est un peu une photographie de ce que j’avais compris, touché et était capable de transmettre à l’époque. D’ailleurs, il a été réédité en 2012, j’y ai apporté 400 corrections et je suppose que si j’y retravaillais, je le transformerai encore… Et il me transformerait aussi ! Le yoga c’est l’art de l’expérience et du vivant…

Tu prévois une série de livres ?

Il y en a eu depuis déjà ! La réédition du premier, qui pour moi est presque un livre différent, puis un ouvrage sur le gingembre la berce et la gentiane et puis un « cahier yoga » chez Solar l’an dernier. Un autre est en attente. Et j’ai des tas d’idées à proposer! Néanmoins, ce sont des formats assez cadrés. C’est intéressant pour moi de m’entrainer à rentrer dans les cases et de travailler à rendre mon discours très accessible, c’est le travail du pédagogue, c’est une façon pour moi d’agir dans le monde et de « dire ». MAIS j’entends aussi autour de moi le discours de mes pairs qui m’invitent à écrire « mon » livre… Et là, je suis face à la page blanche… Et c’est une bien belle expérience de me mettre devant le miroir et de me demander ce que j’ai à partager avec le monde sans format sans intention, ni attente, dans l’humilité, la simplicité et la sincérité. C’est pour moi, un acte courageux de faire tomber TOUS les masques et de se présenter au monde tel que l’on est… non ? En attendant je fais tourner mon stylo au bout de mes doigts et je mange du chocolat!!!

La série de livre de Géraldine...

Mon cahier yoga, ed. Solar, 2015
Yoga, energie, alimentation, ed. Anagrame 2009
Le gingembre, ed. Anagrame 2009

En vente en librarie & en ligne

On t’appelle la Yogie Nomade car tu voyages beaucoup. On te voit souvent en « vagabondage », dans quel but à ton avis ?

Plusieurs choses me poussent au voyage depuis des années. La plus signifiante est la recherche d’un sentiment de liberté que je touche lorsque je suis « en vadrouille ». Il y a à la fois cette sensation de ne pouvoir être interceptée par rien ni personne, que je sois « nulle part » pour le monde et une inconnue pour ceux qui m’entourent et aussi très fort en moi, le fait de me retrouver dans des cultures différentes de la mienne, dans l’inconnu donc, m’a amené à me poser des questions sur la « normalité » et à aller chercher les réponses en moi. Maintenant ce « vagabondage » comme tu dis, est devenu un mode de vie, il me convient pour le moment car étant sans point fixe (j’ai beau et gros camion, un château de princesse ambulant comme on l’appelle), je réduis mes besoins et mon impact écologique, je suis en contact permanent avec la nature, les éléments, les cycles… Je me sens reliée. Il y a là, la part de sauvage en moi qui peut vivre pleinement, et sans grande théorie, je constate simplement que ca me file la pêche et la banane en toute saison !! Et pour les voyages que je fais et refais en « terres connues », comme l’Inde ou la Thaïlande à une époque, j’aime à me sentir reliée à des familles à travers le monde, j’aime me sentir « à la maison » à Dakar ou à Auroville, j’aime rencontrer des oiseaux migrateurs en quête de sens…

Qu’est-ce que tu fais pour rester ancrée au plus profond avec tous ces voyages et sans adresse fixe ?

Je dirais l’habitude et la pratique. Mais la pratique est un outil de connexion à ma source… A mes 5% de moi-même qui ne sont pas conditionnés ! A partir du moment où je m’autorise à écouter la petite voix à l’intérieur de moi et à lui obéir, que je regarde mon mental s’agiter de 1000 façons sans réagir, alors là, je vis des expériences de connexion merveilleuses desquelles j’apprends des tas de choses… Et ce sont ces enseignements qui me remplissent, me lestent, m’ancrent dans le présent… Ce que je crois être les moments ou je perds mon ancrage, sont les moments ou je me fais avoir par l’illusion de la Maya et que mon émotionnel s’emballe naïvement. … Mais, suis-je ancrée d’ailleurs ? J’ai une prof qui dit qu’on peut être ancré en terre mais aussi en ciel. Si nous sommes des êtres spirituels venus sur terre faire une expérience humaine, il est bon de se demander où on jette l’ancre et pourquoi, d’où vient notre inspiration, quel est l’être en nous qui nous rend conscient d’être vivant...

Quelle est ton inspiration principale actuellement ?

En ce moment je m’amuse a regarder ma vie et le monde en admettant que l’humain est conditionné à 95%. Je regarde quoi, comment et pourquoi la Maya nous manipule ainsi. Je cherche les chemins pour gagner 1% ou 2 ! Mes amis et mon homme sont des sources d’inspiration, le film « En quête de sens » que je viens de découvrir, le chapitre « l’art de la domestication » des 4 accords toltèques, la musique, la danse, les expériences de ma vie, la pluie, le vent, tes questions… Tout m’inspire… Je crois que c’est plus une qualité d’attention que des outils particuliers qui stimulent mes réflexions et mes prises de conscience.

Est-ce que tu aimes planifier ton avenir ou préfères-tu voler au gré des évènements de la vie?

J’adore les agendas !! Je planifie un tas de trucs (mes ateliers, mes stages, mes voyages…) et je les regarde se transformer en essayant de rester calme... J’envisage d’ailleurs (et je croise les doigts pour que j’y arrive) de laisser mon agenda tout à fait vide à partir du mois d’aout… Et de voir ce qu’il se passera. J’ai réalisé récemment à quel point le fait de planifier les choses à l’avance, empêche les processus naturels de se faire. Je bloque le vivant en le contrôlant, je m’empêche d’écouter l’empreinte que laissent en moi mes expériences et je ne me laisse donc pas diriger par mon ressenti mais par mon agenda. Toujours esclave de l’illusion de l’âge de « faire », j’essaye néanmoins de remplir mon agenda au ressenti, histoire d’être « co-errante » au maximum, sinon, les mouvements que « m’impose » mon agenda ne seraient que le résultat de l’état dans lequel j’ai été au moment ou j’ai pris les décisions et les engagements qui y sont notés. Comment vivre en 2016 sans agenda, au gré du vent ? Je crois qu’il faudrait sortir tout à fait des attentes du système et c’est un sacré pas !! C’est un truc de sâdhu ! Je travaille ma version et je vous tiens au courant !

Quel est ton ultime remède anti-stress ?

Des petits mantras tels que : « ici et maintenant », « tout arrive au bon moment », « tout est illusion » , « l’univers est bienveillant », et puis des petites règles de conduite telles que : dire la vérité, calmer le mental, me détendre tout le temps, même quand j’ai que 2 secondes… Et surtout éviter de rentrer dans le stress négatif mais utiliser la bonne énergie du stress pour créer, agir, activer le mouvement qui se fait sentir. Ne pas attendre, éviter de procrastiner, réfléchir avant de m’engager, parler vrai, rester reliée à la source, me souvenir que je suis unique et qu’en même temps « tout est important mais rien n’est grave », sinon, je mange du chocolat, je bois un ti punch et j’attends que ca passe pour en rire !.

Qui sont tes héros et pourquoi?

Les gens cohérents qui réussissent à aligner leur vie quotidienne avec leurs discours et leurs convictions. Parce que je trouve qu’ils sont apaisants !

Quand tu voyages quelles sont les choses que tu amènes systématiquement avec toi ?

Mon bouddha en pierre, ma carte bleue et mon passeport, un foulard, un carnet, un stylo, et de quoi créer (pastel à l’huile, dremel, aquarelle, appareil photo…)

Quels seront tes mots de sagesse ou d’inspiration pour tous ceux qui cherchent se faire du bien dans leur quotidien? « reste cool ! »

Peux-tu donner quelques titres de livres qui ont inspirés ton chemin ?

Je picore plus que de dévorer les livres, mais en voila quelques uns qui furent marquants pour moi et m’accompagnent: « Le petit prince », « L’empire des anges » de Werber,(qui fut une première belle ouverture) « Jonathan Livingston le goélan », « Ecoute ton corps » Lise Bourbeau, « Pourquoi j’ai mangé mon père » , « Le non Faire » d’Itsudo Tsuda, « La Baghavad Gita » et les « Yoga Sutras » (bah ouai !!) et ma derniere perle : « Le chevalier à l’armure rouillée »

Si tu peux choisir une personne avec qui prendre le goûter ce sera qui et pourquoi ?

Avec moi ! Parce que je passe mon temps avec et chez les gens en ce moment et que j’adore être toute seule aussi !!! Y a tellement de moi à l’intérieur de moi qu’il est bon parfois de faire discuter tout ce petit monde ! Mais viens avec nous si tu veux !! ;)-


Les plus regardés

Trouvez

Charlotte Saint Jean

Professeurs

Du Yoga avec son style unique qui ne vous laisse pas indifférent... tout en altitude!

en savoir +

Cassandra Kish

Professeurs

Equilibre du masculin & féminin parfaite

en savoir +