Corps

Le Feu du Printemps - La saison fin du printemps-été, la saison Pitta

13 juin 2018 19:47

La saison fin du printemps-été c'est la saison Pitta

« Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges. » Gibran Khalil, Poète

Voilà un bien joli poème pour aborder selon l’ayurvéda la saison pitta qui pointe doucement son nez.

Nous sommes entrain de basculer de la saison du dosha kapha (nous chevauchons kapha et pitta) avec l’arrivée d’ un peu plus de chaleur, l’augmentation de la température, d’un temps plus doux et clément. C’est maintenant que le dosha pitta augmente, s’accumule petit à petit.

La saison pitta commence environ du 15 avril au 15 octobre sous nos latitudes, c’est la saison Grisma Rtu, dominance du dosha pitta et de katuka la saveur piquante.

Pitta s’accumule à la fin de l’hiver, au printemps. Il augmente, domine, s’installe complètement fin du printemps-été.

Le dosha pitta vient de la racine du sanskrit qui signifie « chauffer, cuire ou transformer ».

Il suffit d’observer la nature ces derniers jours pour constater que tous les végétaux se « réveillent », sortent de terre, grâce à la première qualité de pitta, la chaleur. Certes, il ne fait pas encore de grandes chaleurs mais doucement elle va en augmentant ce qui permet aux végétaux d’éclore. Pour que le germe puisse s’extraire de son enveloppe et pousser à l’air libre, il faut ce changement de température résulte d’un pH de la graine. Agni, le feu contrôle ce processus

Nous observons aussi plus de lumière, d’activités extérieurs voir plus d’agitations.

Quand l’influence d’agni (feu, chaleur) envahit l’environnement, il y a transformation. Le degré d’influence que le feu (dosha pitta) manifeste dans la nature varie avec la situation géographique. Il y a souvent un mois de décalage en France dépendant les régions.

Un Sutra sur le Dosha pitta :

« Pitta (feu) régit la digestion, la chaleur, la perception visuelle, la faim, la soif, l’éclat, le teint, la compréhension, l’intelligence, le courage et la douceur du corps » AH.SU.11.2

Pitta est le gérant du feu et de l’eau, celui qui digère les choses. Il est chaud, un peu huileux, tranchant, pénétrant, malodorant, moite et léger. Il a une action montante, progressive mais qui coule. Nous retrouvons à l’intérieur de nous ces qualités dans le sang, sécrétions acides de l’estomac et de l’intestin. Pitta habite, loge dans l’intestin grêle.

Ces derniers jours, à l’intérieur de vous il est probable que vous avez commencé à sentir une envie de renouveau, de commencer votre jardin, sortir sa terrasse, nettoyages de toutes sortes, des nouveaux projets surgissent, une certaine clarté dans les idées, souhaits, envies. Dans tous les cas un énergie montante.

La bonne humeur revient, l’envie de sortir en extérieur, c’est le début de la manifestation du dosha pitta qui augmente.

Si on ne « contrôle » pas ce dosha à partir de maintenant (principalement sur les profils pitta) qui augmente dans l’environnement, les processus de transformation du corps s’accélèrent. Causant, jaunisse, démangeaisons, soif intense, insomnie, fatigue et fatigue des yeux, inflammation, l’hyperacidité, diarrhée, éruptions cutanées, brûlures d’estomac, allergies, inflammations, hypertensions, troubles circulatoires, brûlures de toutes sortes internes comme externes, hémorroïdes, ainsi que des augmentations d’émotions chaudes comme la colère et l’irritabilité. Principalement pour les profils pitta pur ou un profil double avec du pitta comme Vata/pitta ou kapha/pitta.

En ayurvéda, il est préférable au moment où un dosha augmente doucement que l’on adapte son hygiène alimentaire et de vie lié à ce dosha.

Quand le dosha domine comme pour pitta fin du printemps, été, c’est déjà trop tard pour commencer à installer une hygiène alimentaire et de vie.

Pitta arrive, pitta va s’installer gentiment. Nous allons aborder quelques préconisations simples principalement chez les profils pitta ou doubles constitutions avec du pitta :

Pour garder ce dosha en équilibre, il est important de se détendre ou d’apprendre à le faire, de s’apaiser. Car pitta est intense et puissant.

Les promenades en bord de lac, de rivière, chute d’eau, bord de mer, ombragées, calme le dosha et les profils pitta. Il n’est pas souhaitable d’aller faire un trekking dans le Sahara en période chaude par exemple pour ce profil. Ni par ailleurs, user des plaisirs des activités en plein soleil, du bronzage à l’heure de midi. Heure où ce dosha domine, à l’heure d’été de 10h-14h environ.

Profitez de pratiquer le yoga, exercices diverses en extérieur à l’ombre sur une pelouse.

Les sports d’eau sont à privilégier tout en se protégeant du soleil plutôt le matin, fin d’après-midi.

A mesure que la chaleur s’installe, il est souhaitable à l’heure de midi, de déjeuner à l’ombre ou à l’intérieur, dans le calme, avec le moins de stimuli comme des écrans, du bruit.

Pitta a besoin pour équilibrer son feu de profiter de la lumière et du lever du soleil le matin. Du repos, une courte sieste dans la nature à l’ombre ou à l’intérieur durant les heures chaudes de l’après-midi. Le soir des promenades sous la lune sont très rafraichissantes pour ce profil.

Protégez les différents endroits de Pitta qui mérite une attention particulière pendant cette saison en protégeant la peau et les yeux.

Le matin au lever boire 1/2l d’eau à température ambiante, non glacée est recommandé dans l’hygiène de vie. En été, 2 l d’eau tempérée est recommandé pour ce profil, voir plus si vous faites de l'activités physiques. C’est du reste le seul qui supporte la plus grande quantité de liquide.

Consommez des fruits doux et estivaux, l’été les fruits sont un régal pour les yeux et les papilles. Rafraîchissants, regorgeant d’eau dont l’organisme a besoin durant cette période. Selon l’ayurvéda, les fruits se prennent en dehors du repas pour éviter des problèmes de digestion, fermentation.

Privilégiez des légumes verts, les végétaux aux feuilles vertes purifiant le sang, ce qui empêchera l’aggravation en été. Des salades ou crudités en entrée (seulement si vous les digérez bien). Couscous, riz basmati, kamut, orge sont des bonnes céréales pour ce profil ainsi que des figues, noix de coco, dattes, céleri, asperge, concombre, courge d’été, choux fleur, brocoli, courgette, haricot vert.

Il est préférable pour le profil pitta de diminuer fortement les aliments épicés, chauffants, acides, fermentés. Comme, l’alcool, les épices piquantes, les piments, citron, avocat, agrumes, oignons cru, tomate, noix, yaourt, moutarde, poivre noir, ail cru, choucroute, poivrons, raifort, cayenne, vin blanc, sodas, fritures en tout genre, porc, agneau, boeuf, coquillage, cacahuètes, trop de sel etc.

L’ayurvéda préconise de moins manger en été, plus de nourriture rafraîchissante et boire plus d’eau (pour les profils pitta et vata). Des infusions froides, tièdes comme menthe, verveine, rose.

La coriandre est l’une des meilleures plantes pour équilibrer pitta. Elle est utile pour soigner les troubles de nature pitta y compris les problèmes cutanés, les allergies et l’hyperacidité. Elle élimine l’excès de bile. C’est un antidote pour les plats épicés et acides. En Orient, elle est très utilisée pour équilibrer les plats épicés.

Amalakī, groseille indienne est la plante particulièrement efficace pour les types pitta parce qu’elle possède un pouvoir froid tout en n’aggravant pas les autres doshas. C’est une des plantes les plus régénérantes en ayurvéda. Elle favorise ojas, efficace pour les ulcères et l’hyperacidité, problèmes pitta par excellences. De plus neutralise les effets toxiques des métaux lourds. Cette plante favorise l’absorption des éléments nutritifs et la fonction correcte du gros intestin et l’intestin grêle, lieu de vie du dosha pitta. Il est mieux d’éviter en cas de diarrhée, dysenterie et un kapha élevé.

Une dernière plante très efficace sur le profil pitta est Guducchi. Plante très régénérante sur les sites de pitta du corps à travers le sang, raktadhātu. Le guducchi a deux actions, régénère et enlève āmā du tissu pitta, raktadhātu. Il a l’action tonifiante (brimhana) et allégeante (langhana). Le guducchi agit sur tous les problèmes lié à pitta avec toxines. Un grand immunostimulant, reconstituant, régénérant, diurétique, antirhumatismal.

Demander toujours conseil à votre médecin traitant pour les dosages et l’utilisation.

Les premières chaleurs amènent sont lots d’apéritifs avec glaçons. Selon l’ayurvéda, les glaçons amènent āmā, les toxines. Il est souhaitable d’éviter pour tout le monde.

La boisson indienne comme le lassi ou à base de babeurre est rafraichissante pour pitta.

Dans vos plats, les épices comme menthe verte, menthe poivrée, fenouil, coriandre, safran, cumin blanc, curcuma sont équilibrants pour pitta.

Profitez de cette saison chaude qui arrive pour vous mettre gentiment dans un cocon de fraicheur, en faisant ce que vous aimez tout en détente.

Un des principes fondamentale de l’ayurvéda est de vivre en harmonie avec le cycle naturel de la nature et de ce qui vous entoure.

« C’est dans la rosée des petites choses que le coeur trouve son matin et se rafraîchit »

Khalil Gibran.

Vanessa Gruaz
Centre Ayurvédique Purusha Chamonix



Sélection de Corps
Votre Rentrée en Toute Sérénité

Créer une belle ambiance de zenitude chez vous cette rentrée

Mon Ventre se soigne

Tummy Love

Massage Abhyanga

Un massage - un moment pour soi

Alignement du Dos & du Corps

Alignement Positif

D'Autres Catégories De Style De Vie