Inspirations & Motivations

Happy Heart, Happy Soul - Prenez soin de votre cœur et le mental suivra….

13 mai 2019 21:43

De l'attention, du souffle et des gestes d'amour vers votre coeur

« When the power of love overcomes, the love of power the world will know peace » 

Jimi Hendrix

Le cœur – ce feu qui brûle à l’intérieur de nous tous et qui se traduit par des émotions, désirs, envies, peurs… — a besoin qu’on prenne soin de lui. Négligé, le cœur entraîne la souffrance du corps et du mental. Shiva Rea dans son livre du même nom écrit : « Envoyez de l’amour et plongez vers votre cœur »et effectivement plus on s’occupe du cœur, plus on enlève les débris de notre mental et les amène dans le cœur pour les adoucir, les enlever, plus on vit de façon allégée.

Il y a quelques années, une de mes meilleures amies est morte d’un cancer. J’ai passé beaucoup de temps avec elle avant son départ. Un moment sacré, privilégié. Cette confrontation avec la mort m’a fait comprendre que la vie est courte et que trop souvent, on encombre notre vie avec des choses inutiles, stressantes, nocives. On devrait profiter de cette « aventure » en ayant le choix et le droit de la vivre comme on le souhaite sans jugement, sans préjugé, sans crainte de ce que les autres pensent de nous et d’attentes de ce que nous « devrions » faire ou être. 

Jay Shetty, life coach sur les réseaux qui prône avec ses vidéos « la pleine positivité », explique dans « Time, Health, Wealth » (Temps, Santé, Abondance), que quand on est jeune, on a du temps, de la curiosité et la santé mais on n’a pas d’argent. Quand on est dans la quarantaine, on a la santé (normalement), l’argent mais pas de temps. Et quand on est âgé, on a du temps et souvent de l’argent mais pas la santé. Il nous encourage alors de garder la curiosité d’un enfant et toujours garder du temps sans encombrer la vie avec un trop plein de possessions et d’activité. La simplicité qui permet une dégustation du temps pleinement à tout âge. Vivre simplement, vivre du cœur, vivre !!!

Tous les matins, je médite avec les mains sur le cœur. Chaque jour, je pratique un rituel de respiration. J’inspire et j’amène tout ce qui remplit mes pensées vers le cœur. J’expire et j’adoucis, je laisse ces blocages disparaître vers l’extérieur. Cette pratique me permet d’enlever tout ce qui n’est pas nécessaire dans mon être, dans mon cerveau et d’offrir avec compassion de l’espace, de l’amour à moi-même. Mais on crée très souvent des murs de protection et on s’accroche à nos « déchets encombrants ». On s’attache à nos émotions qui deviennent un filtre pour tout ce qu’on vit et tout ce qu’on projette. Au fil des ans j’ai appris à me détacher, à lâcher prise (tous les jours) de ce qui bloque et d’amener le tout, dans le cœur. Pas d’une manière égoïste – ce n’est pas mon cœur qui va résoudre tous les soucis de ma vie, ce n’est pas moi qui trouve des solutions à tout – c’est ma façon de, tous les jours, me connecter à l’énergie universelle, de me détacher du filtre de la personnalité.

Les premiers pas vers un cœur libre et heureux

Je lis beaucoup Pema Chodron et son livre « When Things Fall Apart». Elle dit clairement qu’on ne peut pas empêcher la vie de se briser en morceaux, c’est la vie. Elle se brise, elle se remet, elle se brise, elle se remet. Notre rôle, c’est de donner de l’espace pour qu’elle puisse se remettre.

Dans le livre de Shiva Rea « Tending the Sacred Heart Fire», elle parle beaucoup de comment s’accorder avec son cœur et avec le rythme sacré du cœur de l’Univers…

« Battement par battement, nos cœurs demandent avec patience que nous retournions au courant naturel de la vie. Parfois, le cœur parle même plus clairement que nous le voudrions, court-circuitant la capacité incroyable qu’à notre cerveau de conserver la voie de la raison et de résister à tous changements. Mais la force mystique du cœur continue à nous inviter à habiter notre être au plus profond : notre vérité, nos désirs, nos passions les plus intenses. Même si nous avons pris beaucoup de distance, du moment que nous lui donnons notre attention, il nous accueillera toujours. »

D’après Shiva Rea et ses études sur l’Ayurvéda et le Yoga, les excès et déséquilibres dans Anahata Chakra ou le cœur se lient à nos émotions réactives qui sortent à travers le stress. Notre passé peut faire ressortir ces stress – des expériences d’attachement, des drames, trop de feu ou de chaleur… : Un attachement et une volonté de contrôler des possessions matérielles ou des relations, des obsessions et des réflexions sur des affaires non conclues, des émotions ou des conversations, des nœuds énergétiques et émotionnels.

Ceci se traduit par :

  • Une perte de joie de vie qui peut mener à la déprime ou l’apathie,
  • Un manque d’émotion, de compassion, d’amour, appréciation, gratitude,
  • Un blocage ou suppression d’émotion non résolue… une espèce de « Shutting Down » émotionnel

 

Se déculpabiliser- les couches qu’on se fabrique…

Une connexion avec l’Univers et l’énergie universelle nous aide à regarder la vie avec moins de « sérieux » moins d’attachement. Dans son livre The Heart’s Code Paul Pearsallnous parle de comment notre cœur fonctionne, quel code il emploie pour parler, vibrer…. Il dit que le cœur parle le langage de Dieu. Se connecter avec votre cœur, ce n’est pas quelque chose que vous faites, mais plus quelque chose que vous êtes. 

Frère David Steindl Rast, des moines Bénédictins, clarifie ce concept de connexion du « juste être » par cette observation : « Si vous êtes dans la notion de prier, vous savez que vous priez, vous n’êtes pas en train de prier». 

D’après Paul, nous sommes en Occident tellement obsédés par « faire des choses », que la notion du « juste être » nous paraît comme ne rien faire de tout. Mais se connecter avec son propre cœur et avec les autres cœurs demande énormément d’effort spirituel ! Il faut être plus accueillant et à l’écoute, plutôt que de vouloir tout contrôler. Ignorer le cerveau et laisser le cœur s’ouvrir permet aux cellules de respirer ; ainsi, l’énergie jaillit du cœur, nous guide et nous nourrit. Après tout « le silence est le langage que parle Dieu. Tout le reste n’est qu’une traduction grotesque » (Père Thomas Keating)

De vrais outils de travail…Soignez le Cœur de l’intérieur

On dit que le ventre est notre deuxième cerveau. Je dirai que le cœur n’est pas loin derrière. Un cœur triste contamine le reste du corps et bloque notre Prana. Alors, faites des choses qui vous soignent de l’intérieur – des méditations sur le cœur, des visualisations, plantez des graines de positivité, de joie. Rire, bouger, respirer !

Ouvrez le Cœur vers l’Extérieur

Laissez le corps s’ouvrir à l’extérieur. Le simple fait de lever le regard vers le ciel, de laisser le cœur s’ouvrir vers le haut, de sourire nous remplit déjà d’un immense apaisement. Essayez ! Mon amie Lisan’est plus là physiquement, mais elle est avec moi dans mon cœur. Elle m’a toujours appris de ne jamais lâcher prise, de profiter de la vie, de « Never give up, always try again » !!!

Je ne dis pas qu’il faut radicalement changer de vie, mais être heureux et écouter son cœur. C’est juste notre droit de vie. C’est déjà énorme d’être là sur terre, alors laissez-vous enchanter par les merveilles de la vie. Prenez le temps d’être, tout simplement, d’écouter votre cœur, d’être heureux. Ayez le courage de croire que vous êtes unique, incroyable et né(e) pour une raison. Vous êtes exactement où vous devriez être. Vous avez le droit d’être heureux…

« Que mon mental se réveille aujourd’hui

À l’invisible géographie

Qui m’invite vers des nouvelles frontières

De briser les coquilles mortes d’hier

De risquer d’être perturbé et changer

D’avoir le courage aujourd’hui d’aimer 

Et de vivre la vie que je souhaiterais vivre

De ne plus jamais bloquer mes rêves

Mais faire enfin ce que je suis venue faire ici

Et de ne plus gaspiller mon cœur à cause des peurs… »

John O’Donohue



Sélection de Inspirations & Motivations
La Magie de Mai

Retrouvez votre corps - Prenez soin de vous

Gabrielle Alya

Une chanteuse d'étoile

Carrière d'une yogini nomade

Quand l'appel est fort de partir mais le chemin finalement devient riche d'expérience

Isabelle Jan

Une vie d'écologie interne

D'Autres Catégories De Style De Vie