Inspirations & Motivations

Veronica Brown - La Sophrologie et une passion pour la vie

4 octobre 2018 18:26

Nous avons rencontré Veronica Brown qui vient de lancer son livre Devenir Sophrologue, un super guide pour mieux comprendre cette pratique.

Voici quelques questions lors de notre moment de partage avec elle....

Comment tu as découvert la Sophrologie? 

J’ai découvert la sophrologie quand j’étais enfant, une cousine violoniste, terrorisée par les concerts, avait fait des séances pour calmer son anxiété avec un grand succès. Puis je l’ai découvert plus tard à titre personnel lorsque j’étais submergée par un travail stressant à l’époque où je dirigeais une société dans l’univers des media et cela m’avait apporté un grand réconfort et l’envie de changer ma façon de vivre.

 

C’est quoi en fait la Sophrologie ?

C’est une méthode qui a été créée par Alfonso Caycedo, neuropsychiatre dans les années 60. Une méthode holistique qui prend en compte à la fois la dimension mentale mais aussi émotionnelle et physique d’une personne. 

Elle offre la possibilité, grâce à des exercices doux de respiration, de contractions et relâchements de différentes parties du corps mais aussi de visualisations positives, de mieux se connaître, apaiser des tensions, retrouver du calme ou préparer un événement par exemple. Influencée entre autre par la phénoménologie de Husserl, elle permet d’être dans l’instant présent, de se poser, ce qui est indispensable pour atteindre son être véritable, qui par ailleurs est en permanence accaparé par le mental.

La sophrologie est inspirée par de nombreuses autres méthodes comme par exemple l’hypnose, la relaxation progressive de Jacobson, le yoga nidra, le zen japonais, la méditation de pleine conscience. Elle permet d’acquérir un état d’esprit positif qui va déclencher une émotion et une pensée positive afin d’actionner la roue dans le bon sens. 

On peut l’utiliser pour le quotidien (gérer les émotions, améliorer le sommeil...) mais aussi pour se préparer à vivre un événement (examen, accouchement, prise de parole en public). Elle aide également, accompagné d’un professionnel de santé, à surmonter des addictions, pulsions, phobies ou pour mieux gérer la douleur par exemple. 

 

Elle donne des outils pour être autonome et plus largement reprendre confiance en soi. Elle incite donc à faire des choix en congruence avec qui l’on est. Elle se pratique seul(e) ou en groupe et s’adapte à tous les âges.

 

La Sophrologie t’apporte quoi ?

A l’origine elle m’a permis de retrouver le sommeil et sortir d’un état d’anxiété très important. Aujourd’hui elle m’apporte au quotidien une meilleure connaissance de moi. Je sais désormais observer les signes d’alarme même les plus fins, d’un mal-être, me poser et m’écouter. Elle me permet également d’avoir confiance en moi, je l’utilise souvent pour me préparer en visualisation à un événement comme une conférence, un passage à la télévision, à la radio, exactement comme je prépare les sportifs de haut niveau à une compétition ou un adolescent à un examen. Plus globalement elle m’a accompagné à faire des choix qui correspondent à mes valeurs intrinsèques sans me préoccuper du regard des autres, et cela, c’est extrêmement précieux.

 

Comment tu as commencé à intégrer la Sophrologie dans ta vie quotidienne ? 

Je fais des exercices de respiration chaque jour et écoute mes propres enregistrements qui correspondent à différentes problématiques en fonction de mes journées : me replonger dans un souvenir agréable, me préparer à vivre une journée difficile, m’aider à supporter un chagrin ou simplement retrouver de l’énergie ou du calme.

Qu’est-ce qui a été le déclic pour toi de tout changer dans ta vie professionnelle pour poursuivre ta passion à 100 % - pleinement dans la Sophrologie et le bien-être ?

Une question qu’une amie m’a posée, un soir alors que j’étais au bout du rouleau, totalement déprimée et épuisée par mon premier métier qui avait été passionnant à une époque mais était devenu administratif et sans intérêt depuis l’arrivée d’internet. C’est d’ailleurs une question que depuis je me pose régulièrement et que j’invite chacun à se poser avant qu’il soit trop tard : quel sens souhaites-tu donner à ta vie ?

 

Tu viens d’écrire un livre Devenir Sophrologue. Est-ce que tu te retrouves plus en tant que professeur en salle ou en écrivant ?

J’aime justement ce métier de sophrologue car il est protéiforme et que je peux le pratiquer de différentes manières. Chacune de mes activités peut nourrir l’autre. J’aime les séances au cabinet et les séances de groupe, enseigner autant qu’écrire ou former, préparer des ateliers et faire des conférences. Je me retrouve surtout dans cet éclectisme, dans la transmission et la joie d’avoir des outils qui permettent véritablement d’améliorer le bien-être de ceux qui viennent me consulter et qui, je l’espère, me lise.

 

Qu’est-ce qui t’a inspiré d’écrire un tel livre ?

L’inspiration est venue de toutes les questions, légitimes que je recevais de mes stagiaires en tant que formatrice pour futurs sophrologues et également à d’autres questions que je vois passer sur les forums des sophrologues déjà installés. Finalement ce sont toujours les mêmes auxquelles je tente de répondre de la manière la plus concrète possible en donnant des adresses, des tarifs, des liens vers des sites afin de gagner du temps. Par exemple : quel statut choisir ? À combien dois-je mettre ma séance ? Ai-je le droit d’exercer chez moi ? Comment meubler à moindre coût mon cabinet ? Que dois-je mettre sur ma carte de visite ? etc.

Par ailleurs il y a de plus en plus de sophrologues formés à la pelle, malheureusement la plupart mettent la clé sous la porte après un an ou deux d’activité car ils ont souvent mal compris ce que signifie véritablement être sophrologue et n’orientent pas correctement ce métier en fonction de leur personnalité.

J’ai écrit ce livre pour que ceux qui se posent la question d’entamer une formation afin qu’ils le fassent en connaissance de cause. Je propose des tests pour savoir si ce métier correspond à leur personnalité et donne des adresses des meilleures formations en France avec les tarifs, points forts et faibles. J’explique concrètement à quoi s’attendre au quotidien quand on est sophrologue aujourd’hui, ce qu’est ce métier au jour le jour et les multiples possibilités qu’il offre.

Je suis très heureuse car j’ai des retours extrêmement positifs de sophrologues à qui je redonne l’espoir de continuer ce métier en l’adaptant selon un angle qu’ils n’auraient pas envisagé et d’autres qui me disent qu’ils auraient adoré avoir ce livre quand ils ont commencé. C’est très encourageant car mon ambition est que ce livre soit avant tout utile. 

 

Comment tu gères le quotidien ? Quand est-ce que tu pratiques toi-même ?

Mon quotidien est très riche et intense, je pratique ce que je propose à mes clients chaque jour, je fais des pauses, je respire en conscience, je fais attention à mon rythme circadien, je fais du sport, je m’écoute. Grâce à tout je peux garder une belle énergie pour continuer d’exercer toutes mes activités.

 

Le marché du bien-être a-t-il beaucoup changé dans les derniers quelques ans pour toi ?

Oui ce qui est une bonne chose car il y a une réelle souffrance au quotidien et c’est pourquoi de plus en plus de thérapies alternatives se développent.

Il n’est plus possible d’ouvrir un magazine sans tomber sur un article sur le yoga, la méditation de pleine conscience ou l’hypnose. Je me méfie toujours des phénomènes de mode et également de l’injonction à devoir absolument être heureux car cela peut créer des angoisses chez ceux qui n’y parviennent pas mais une prise de conscience est indispensable car malgré les nombreux articles et émissions sur le sujet, j’observe de plus en plus de jeunes en grande souffrance, particulièrement au travail. Il est important qu’ils aient des cléfs pour endiguer ce mal-être rapidement. La sophrologie ainsi que d’autres méthodes que je pratique permet cela en quelques séances seulement. 

 

Qui sont tes héros est pourquoi ?

Mes héros sont tous les gens du quotidien, que je croise chaque jour, ceux qui se responsabilisent et ont le courage de vivre la vie pour laquelle ils sont faits, car il faut beaucoup de force intérieure pour cela et souvent se confronter au jugement des autres. Comme disait si justement Simone Veil : « Les erreurs ne se regrettent pas elles s’assument, la peur ne se fuit pas elle se surmonte (...) » Si chacun vivait la vie pour laquelle il est fait il serait plus heureux et pourrait ainsi se tourner vers les autres, ceux qui n’y parviennent pas, pour les aider.

 

Quand tu voyages quels sont les choses que tu amènes systématiquement avec toi ?

Mon kindle qui contient des tonnes de bouquins, de quoi écrire et mon tapis de yoga. L’essentiel je n’ai pas besoin de l’emmener, elle est toujours avec moi jusqu’à mon dernier souffle, c’est ma respiration J

 

Quels seront tes mots de sagesse ou d’inspiration pour tous ceux qui cherchent à faire se faire du bien dans leur quotidien ? 

J’aime beaucoup cette phrase de Gandi « soyez le changement que vous souhaitez voir dans le monde » car en filigrane il y a la nécessité de se responsabiliser. Pour changer, il faut prendre conscience que cela commence par soi et se mettre en mouvement. Alors le changement opérera et pourra irradier tout autour de vous et bénéficier aux autres. 

Pour être pleinement heureux il faut savoir être dans l’instant présent et faire taire le mental qui nous entraîne toujours vers le passé, créant de la nostalgie, des regrets ou de la culpabilité ou vers le futur et risque de nous angoisser inutilement. Vivre là, maintenant, en pleine conscience du moment, c’est à mon avis la clef d’une vie intense, riche et heureuse. 

Peux-tu donner quelques titres de livres qui ont inspiré ton chemin ?

Il y en a tant ! C’est une question difficile mais en voici quelques-uns qui me viennent à l’esprit :

- Le livre tibétain de la vie et de la mort de Sogyal Rinpoche

- You can heal your life de Louise Hay

- The How of Happiness, Sonja Lyubomirski

- Le pouvoir du moment présent d’Echhart Tolle

- La douleur de Marguerite Duras

  • Si c’est un homme de Primo Levi

Si tu peux choisir une personne avec qui prendre le goûter ce sera qui et pourquoi ?

Le goûter ? C’est ce sera toujours avec mes enfants mais si le Dalaï-Lama veut se joindre à nous ce sera une grande joie !



Sélection de Inspirations & Motivations
Marie Milla - les sons et les énergies

Quand l'appel de l'énergie est là

Du yoga à parti de son salon

Faire du yoga dans son salon....

Lilou Macé

My Juicy Life

La Magie de Mai

Retrouvez votre corps - Prenez soin de vous

D'Autres Catégories De Style De Vie